Communiqué de presse – Lancement de GEC Lettrage

 

La suite GEC démocratise le lettrage automatique !

Le nouveau module GEC lettrage offre la possibilité à toutes les entreprises, ayant un volume important d’écritures comptables, de « pointer » facilement et rapidement les règlements de leurs clients avec les factures correspondantes.

Limonest, le 12 octobre 2007 – Editeur de solutions logicielles dédiées au Management, DIMO Software annonce un nouveau module de GEC, la suite logicielle de génération automatique d’écritures comptables plébiscitée par plus de 800 entreprises en Europe. Cette nouvelle édition de son logiciel phare de la productivité comptable s’enrichit d’une nouvelle fonctionnalité, le lettrage automatique des comptes clients, qui garantit d’affecter automatiquement les virements reçus aux factures correspondantes. Elle permet également de pouvoir aisément lettrer manuellement un règlement, chèques ou effets, dès son enregistrement. Cette fonctionnalité de lettrage garantit aux services comptables de visualiser rapidement les factures non réglées, les « trop perçues » et d’effectuer une relance client pertinente. Cette nouvelle version de GEC s’inscrit dans la lignée des dernières exigences des entreprises en matière de comptabilité : de supprimer les tâches administratives à faible valeur ajoutée, de bénéficier d’indicateurs clés comme les règlements reçus… et de moderniser & automatiser le travail de leurs comptables afin qu’ils se concentrent sur l’analyse.

Aujourd’hui, les factures sont de plus en plus réglées par un virement, devenu en quelques années le premier moyen de paiement des entreprises. Au cœur de cette tendance, la fonctionnalité de lettrage des comptes clients de GEC prend toute sa dimension en permettant, en quelques minutes, de rapprocher les virements reçus sur le ou les comptes de l’entreprise des sommes dues. Automatiquement et en fonction des stratégies de lettrage personnalisées la solution GEC, la ou les factures correspondantes au règlement reçu et contrôle l’équilibre arithmétique des deux. D’une grande exhaustivité, le lettrage automatique de GEC, via une multitude de fonctionnalités et d’astuces, s’adapte à toutes les spécificités des entreprises dans le domaine de l’enregistrement comptable des règlements client comme le minimum d’écart, l’escompte, les notes de débits, les comptes centralisateurs…

Il s’avère également en mesure d’effectuer de multiples combinaisons aléatoires, si le rapprochement automatique se révèle difficile « de prime à bord » afin de rechercher la somme correspondante et proposer le lettrage adéquat. De plus, la solution GEC peut s’interfacer à une solution de scannage des chèques et des effets afin de les transformer en supports électroniques et de les lettrer. Ainsi, plus de 70% des écritures comptables liées aux règlements des clients peuvent être intégrées automatiquement dans le système comptable de l’entreprise.

Outre d’être obligatoire pour l’établissement du bilan de l’entreprise, le lettrage devient un véritable gisement de productivité avec GEC. En effet, la solution de DIMO Software garantit de pouvoir diminuer de plus de 50% les temps de saisie, de rendre plus ludique, via la souris, les opérations de rapprochement. De plus, les informations réactualisées en permanence sur les règlements effectués par les clients offrent la possibilité aux comptables de pouvoir détecter rapidement « les incidents de paiement » et relancer rapidement les clients débiteurs. L’entreprise, quant elle, bénéficie d’une vision  « réelle » de ses règlements client afin de réduire le délai de paiement de ces derniers et optimiser son BFR (Besoin en Fonds de Roulement).

Ayant comme vocation de créer un lien totalement automatisé entre la banque, la trésorerie et la comptabilité, GEC traite des volumes importants d’écritures comptables, en supprimant les erreurs de saisie, en renforçant le contrôle et la fiabilité des données. La nouvelle option de GEC bénéficie en moyenne d’un ROI d’un an.